Alexis FORESTIER

« FARCE/DADA/AFFRES »


Du 11 au 15 avril [Essaim de Julie, Saint-Julien-Molin-Molette, 42]
Laboratoire proposé par Alexis Forestier organisé en partenariat avec l’Essaim de Julie

alexis forestier-dada

 

PRÉSENTATION DE LA RECHERCHE

Public concerné : laboratoire ouvert à tous les fabricants possibles (inventeurs, danseurs, constructeurs, soudeurs, bricoleurs, musiciens, acteurs) curieux d’une exploration /survol de l’histoire du mouvement dada, de ses prémisses, prolongements, contradictions et arrière-plans proches ou lointains…

CADRE DE RECHERCHE PROPOSÉ

« Soyons neufs et inventifs de fond en comble. Réinventons chaque jour l’écriture de la vie. » Hugo Ball.

« Carnage guerre destruction invention / Dada. Le langage le sens et les signes volent en éclats / Dada. Les bouleversements formels et les stratèges délétères / Dada. La mort du politique et le réveil des arrière-mondes / Dada. Le pessimisme radical et l’insolence dévastatrice / Dada. Muscles du cœur Cabaret Voltaire et des douleurs / Dada. Révolution d’Octobre / Dada. Lénine / Dada. Spartakus / dada. Lipstick / Dada / traces.

100 ans de Dadaïsme pour en arriver à un monde miné par les logiques communicationnelles, à la crétinisation des masses numérisées, à la dérive autoritaire des gouvernements scabreux ; à la victoire de la finance planétaire associée à la mort de l’internationalisme destructeur d’alors ; au sentiment qu’un peuple est à l’agonie. 100 ans de Dadaïsme pour en arriver à la récupération manifeste et décomplexée des logiques commémoratives… il reste alors à scruter dada depuis l’arrière-fond de sa puissance subversive jusqu’à ce qui nous apparaît comme étant sa propre négation.

L’atelier propose un vol en piqué, historico-éclaté, musical et machinique sur ce qui fonde les arrière-plans politiques du mouvement, les points de connexion et de divergence avec la pensée, les révolutions, et les bouleversements en cours ; autant de questions avec lesquelles l’agitation et la multiplicité dadaïste n’ont cessé de batailler tout au long de leur brève (et interminable) histoire.
Dans une perspective archéologique et fantaisiste il s’agira de se pencher sur les récits, figures et fulgurances du mouvement pour en interroger les inépuisables ressorts, l’étrangeté irréductible de dada.

DADA EST PLUS QUE DADA

INFORMATIONS PRATIQUES /

Pour vous inscrire à ce laboratoire, cliquez ici
Pour toute question, n’hésitez pas à contacter Eve Rétorré, coordinatrice : coordination(at)hostellerie-pontempeyrat.com – 04 77 50 60 61