CAHIN-CAHA

 

CAHIN-CAHA, Marseille


Création: Little Rose
En résidence du 19 au 30 mai 2015
Eau à la bouche (sortie de résidence) le jeudi 29 mai à 19H (à partir de 14 ans)

Genre : cirque

Cahin-Caha

Photo : Jean-Pierre Estournet

PRÉSENTATION

ROSE trio, la version plus légère, plus condensée de ROSE (création 2013), avec 3 artistes.

A l’origine il y avait : L’instinct, l’animal, l’Eros.
Des êtres changeant de sexe ou de forme.
Une danse des éventails de plumes.
Des acrobaties sur corde volante, planche à clou, talons hauts et autres objets instables.
Un gros nounours à corps perdu.
Des artistes aux limites de leur corps.
Un cirque salissant et purifiant.
Nous voulons retrouver l’essence du cirque : dangereux, courageux, sensuel, bouleversant.
ROSE trio est structuré comme une série de poèmes, des scénettes autonomes avec un rythme, une couleur et un univers particulier. Des pièces courtes traitant un archétype de l’érotisme pour explorer une mythologie du présent. Le tout pourrait avoir un goût de cabaret – mais le cabaret imprudent des débuts de Montmartre ou à Berlin entre les guerres, des lieux éphémères, indomptés, vitaux, car ils étaient voués à disparaître.

CORDES VOLANTES, CORDES LISSES, TISSU AÉRIEN, DANSE CONTACT, ACROBATIES, FAKIR, MANIPULATION D’OBJETS.

ÉQUIPE ARTISTIQUE ET TECHNIQUE
/

Artistes : Gulko, Fanny Austry, Pierre Glottin
Technicien son/régie générale : Julien Fresnois
Technicien lumières : Nanouk Marty
PARTENARIATS CONFIRMÉS
/

Coproduction : Pôle Cirque Méditerranée (Théâtre Europe, La Seyne-sur-Mer ; CREAC, Marseille) ; Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture ; Pôle National des Arts du Cirque CIRCa, Auch ; La Gare Franche, Marseille ; Hostellerie de Pontempeyrat.

Avec le soutien de l’Institut français et de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur / Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC PACA / Conseil Général des Bouches du Rhône / Ville de Marseille.

DATE DE PREMIÈRE
/

Ville de Mende, saison 14/15 (en cours de négociation)

SITE INTERNET ET VIDÉO DE PRÉSENTATION DU TRAVAIL

En cours de (re)construction

EXTRAIT DE PRESSE
/

« Dans la droite ligne tracée par le surnom de « Cirque bâtard » qu’il a accolé à celui de Cahin-Caha comme un manifeste depuis ses dêbuts en 1998, le directeur artistique de la compagnie, Gulko, ouvre la voie au cirque érotique avec Rose. Une thématique encore taboue dans l’art circassien, discipline pourtant éminemment corporelle, naviguant par essence entre Eros et Thanatos, mais qui préfère le plus souvent donner à voir un corps performatif déjouant les pulsions de mort, plutôt qu’un corps désirant soumis à sa libido.
L’érotisme que, nous propose d’explorer Cahin-Caha, c’est l’intimité du rapport à l’autre, dans la lignée des préoccupations qui irriguent chacune de ses créations.
Erotisme n’est pas pornographie. Et cependant le milieu circassien se montre bien pudibond à l’annonce du projet :
« Je savais que j’étais sur un suiet chaud, i’ai eu très peu de soutiens. Un programmateur m’a même dit que ce n’était pas un suiet approprie au cirque ! Paradoxalement, il est très drôle de voir l’excitation du public. J’ai croisé des trentenaires tout émoustillés par l’idée de découvrir un cirque qui ne soit délibérément pas pour les enfants ! Je me donne comme petit proiet sociologique de tenter de réduire cet écart entre la frilosité des professionnels et l’intérêt des spectateurs pour cette thématique. »
Cette nouvelle création va logiquement de pair avec l’exploration de nouveaux réseaux artistiques. »

Mouvement (avril/mai 2013) par Julie Bordenave.