COLLECTIF MOM

Motif_residence

 

« COMPOST »
Performance dans l’espace public


Résidence de recherche participative proposée par Michel Cerda/Cie Le Vardaman, Odile Darbelley et Miguel Pereira
Et organisée avec l’aide de l’Association Arsène (compagnie conventionnée DRAC Alsace)
en partenariat avec le Centre Culturel le Bief (Ambert, 63)

Compost-MOMDU 22 AU 29 MAI 2016
Que signifie « produire » aujourd’hui ?

Compost essaie de contrer la tendance spectaculaire et uniquement consumériste qui existe aussi dans l’Art.
Cette expérience souhaite proposer, dans sa propre construction, un espace de réflexion et de questionnement sur ce qu’est le spectacle vivant.

Dans notre contexte sociopolitique en profonde transformation, nous envisageons d’ouvrir l’exploration à différentes disciplines, langages et savoirs et vous invitons à venir en débattre et à jouer !
Compost est un rendez-vous quotidien dans et avec l’espace public (les marchés et cafés du coin).
Il se fabrique avec des complices, dans la rue et de manière spontanée !

Nous lançons un appel à toute personne curieuse de plonger de manière collective et créative dans cette réflexion.
Durant une semaine, trois artistes seront les invités du Centre Culturel le Bief et vous proposent de les rejoindre, pour une heure ou plusieurs jours afin de venir mettre votre grain de sel !Nous avons besoin de participants pour pour aventure là.

NOTE D’INTENTION DES ARTISTES

« Compost est un événement qui se fabrique par couches successives et cherche sa forme dans sa répétition. Compost envisage la collaboration et le croisement de différentes disciplines, de langages et de savoirs pour penser les mécanismes de production et de réalisation du travail artistique, notamment du « spectacle » dans le contexte sociopolitique en profonde transformation que nous vivons aujourd’hui. »

LA RECHERCHE

Premier jour : compte rendu des attentes du collectif (MOM), présentation des lieux d’intervention et de leur contexte, élaboration d’une première séance dans le marché (à expérimenter in situ le lendemain) : discussion sur nos propositions d’actions et les vôtres à l’occasion.
Il faut que celles-ci restent des performances, ne pas trop les répéter et les écrire. Nous serons tous les matins sur une place de marché avec au moins une table et quelques chaises.

Nous avons besoin de compagnons de route pour deux types d’intervention :
– Des prises de parole, sous forme de conversation, en compagnie de quelques invités sur les questions que soulève le mode de production de la société de consommation. Ce sera l’occasion de confronter les points de vue sur la décroissance, le recyclage, la société de spectacle, les réseaux…
– Des actions dans l’espace public, plus ou moins spectaculaires, uniques ou répétées, très ponctuelles ou sur une durée, seul ou à plusieurs, qui modifient l’espace et l’interrogent. L’interaction entre ces deux formes de présence est essentielle, c’est le principe même du projet.
Chaque après midi  de retour à Ambert, nous ferons le point sur ce qui s’est passé pour élaborer de nouvelles pistes et aborder le jour suivant.

INFORMATIONS PRATIQUES /
Pour plus d’informations : coordination(at)hostellerie-pontempeyrat.com