G. BISTAKI

« APPRENDRE A NAVIGUER DANS LA RECHERCHE ET LA CRÉATION. //Corps-Objet-Espaces-Collectif »

Du 4 au 13 décembre 2017 (72h) [à Saint Barthélemy d’Anjou, 49]

Formation proposée par François Juliot et Nicanor De Elia
En partenariat avec La Paperie – Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public

GBistaki

 

« Pour cette nouvelle édition en collaboration avec Superstrat, nous sommes accueillis dans ce super lieu « La Paperie », nous offrant un nombre important de possibilités de recherches et d’expérimentations.

Ses locaux sont très adaptés au travail que nous pratiquons, par ses salles de travail, son infrastructure, et son environnement.
La Paperie est située au milieu d’ardoisières, trésor minéral, de paysages et d’histoire. Sa proximité d’Angers nous apportera cet éventail allant de l’espace naturel à l’espace urbain, ouvrant un large panel de recherches, inspirations et d’adaptations chorégraphique.
Cette année nous conservons l’élégance comme silhouette commune, costume, postulat de recherche.
Nous utiliserons le tissu comme objet de recherche : draps, nappes, serviettes, mouchoirs… Sobres, isolés, en grande quantité, installés, assemblés, portés, manipulés… Et aussi de petits objets disons « d’apprêt » : miroirs de poche, briquets, lunettes, spray buccal, crème de jour… Bref ce qui tient dans la poche et nous rendrait plus beau…
Le séjour sera mouvementé, dansé, souvent filmé, théâtralisé, nocturne… et nous continuerons ensemble à découvrir l’inspiration de l’univers Bistaki.« 

Public concerné : danseurs, artistes de rue, de cirque, performers, comédiens, marionnettistes, professionnels

Objectifs pédagogiques :

  • Appréhender, analyser et proposer un langage chorégraphique, théâtral et plastique pour l’écriture d’une création in situ
  • Apprendre à développer la construction d’une création in situ en collectif

PROGRAMME ET ÉTAPES DE TRAVAIL

Le domaine créatif du G.Bistaki s’étend sur cette relation corps-objets-espaces avec un traitement collectif du travail, c’est à dire la maniabilité de plusieurs pensées et idées qui se doivent de converger.

Le corps sera exploité sous deux aspects : le « corps chorégraphique » via un travail de danse, puis le « corps social » qui implique le choix et le signifiant du costume et la théâtralité qui en découle.

Le rapport à l’objet : nous ne jonglons pas, nous déclinons l’utilisation d’un objet dans la manipulation et la scénographie (installation) tendant à créer un univers unique et signifiant. Nous favorisons le choix de l’objet plus pour son aspect onirique que narratif.

Et finalement l’espace, lieu d’action et donc de narration. Comment gérer les contraintes et les atouts d’un lieu et/ou d’une situation, jouer des points de vue et des perspectives, créer un cadre ?
L’outil vidéo est une composante essentielle pour mener à bien ce rapport à l’espace.

Le collectif est une dynamique pleine de surprises et de rebondissements faite de forces et de faiblesse qui, bien appréhendées, ouvrent les portes d’une créativité singulière.

Nous jouerons à être ou directeur ou interprète d’une idée, et exploiter ce rapport de force.
Tout ce travail permet d’établir une « fiche technique » de création proposant des points et des articulations nécessaires à la genèse d’un travail In Situ.

INFORMATIONS PRATIQUES /

Pour vous inscrire à cette formation, cliquez ici
Pour tout complément d’information lié aux tarifs et financements possibles : eve(@)superstrat.fr

Formation organisée en partenariat avec La Paperie – Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public
La Paperie est soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication – Drac des Pays de la Loire, la Région des Pays de la Loire et la Ville d’Angers. La Paperie est partenaire du réseau In Situ, réseau européen pour la création en espace public.