LES PUTES

Motif_Pontempeyresque

COMPAGNIE LES PUTES


Création : GÉNÉRATIONS CON, Elles vécurent heureuses et eurent beaucoup d’amant-e-s
Genre : performance punk, poétique et engagée
SAMEDI A 22H30

Photo : Jean-Xavier Brottes

Photo : Jean-Xavier Brottes

PRÉSENTATION

LES PUTES, réfléchissent ici, à une utopie Punk de l’indécence, qui se penche sur les tabous sociaux, afin de se frotter aux limites de l’acceptable.

Sur scène, elles incarnent des figures archétypales de genre, issues de l’imaginaire hétéro-normatif dominant. Au même titre, la nudité, omniprésente sur le plateau, est portée comme un vêtement social.

Elles s’attaquent à déconstruire les figures sociales et leurs représentations présupposées. Elle investissent ces figures en inventant d’autres modes de relation et d’action. Sur le plateau, elles légitiment ainsi des postures pouvant paraître obscènes, absurdes ou déplacées.

Elles se saisissent d’un corps politique, afin de s’inventer et de se choisir.

ÉQUIPE ARTISTIQUE /

Écriture et interprétation : Pauline BROTTES et Emi Sri Hartati COMBET Inspiré de rencontres avec Thérèse CLERC, 86 ans, et Kahina M., 10 ans

Création musicale : Amit MENDEL et Gabi ANIDJAR

Création lumière : Clément BONNIN

DÉCOUVREZ LA COMPAGNIE /

www.lesputescie.com

EXTRAIT DE PRESSE /

Des oignons, des femmes et de la danse combat.

« Au Vauban, ce samedi, deux performeuses militantes ont décidé de nous en mettre plein la vue, et les sens. Dans un spectacle très peu aimable, mais non sans force, construit autour de la métaphore de l’oignon, ses pelures, son effeuillage, et son pouvoir lacrymal, Pauline Brottes et Emi SH Combet ont la nudité de bacchantes rêvant d’être des légionnaires. »

« La danse porno punk, brutale, s’invente en contrepoint d’une voix off laissant parler deux autres femmes, une petite fille malicieuse livrant ses pensées sur la beauté intérieure ou la définition de ce qu’est le « xstring », et une vieille dame indignement belle de 86 ans proclamant son droit au plaisir tout en refusant « la marchandisation du vieux encore vivant ». »

« Pauline Brottes et Emi SH Combet ne sont pas raisonnables, nous les en remercions. »
Article de Fabien Ribery publié le 8 octobre 2014 dans « Le Poulailler »