C.PAGA / LUDOR CITRIK

Motif_Formation

« DU PROTOCLOWN AU MÉTAJOUEUR »


Du 21 avril au 11 mai [La Machine à Coude, Voulême (86)]135 heures –
Stage conventionné AFDAS proposé par Cédric PAGA alias Ludor Citrik

Formation Cédric Paga alias Ludor Citrik

Photo : Sileks

PRÉSENTATION DE LA FORMATION

Public concerné : professionnels danseurs, artistes de rue, circassiens, performers, comédiens, marionnettistes.

Objectifs pédagogiques :

  • Constituer une boîte à outils “outil” (l’art de la rétention, la prise de décision, la mise en relation, le touchant/ toucher, la résonance).
  • Instituer des gammes, densifier le sous-texte et l’auto-arbitrage.
  • Pour le joueur : élargir ses degrés de conscience, son acuité, sa fleur de peau. Être auteur du temps. Le provoquer dans ses certitudes, le confronter à ses a priori, à son pouvoir de décision et d’écriture de l’immédiat.
  • Élargirle domaine du ludisme.

NOTE D’INTENTION DU (DÉ) FORMATEUR

« Le clown, quelle merveilleuse démesure pour explorer l’acteur et ses rouages, l’humain et sa force de jubilation.
Nous le commettrons du protoclown au métajoueur, de l’engagement énergétique au déploiement du jeu.
Le jeu est conçu ici comme une brûlure, comme un engagement vital, une invitation à l’immédiat primitif ; la pratique du clown ou l’athlétisme affectif dans le tourbillon des pulsions-désirs-envies.
Nous le ferons vivre du brut à l’écriture instantanée, de l’improvisation à la tentative d’écriture préméditée ».

DISPOSITIFS TRAVERSÉS

Notre travail se situe d’emblée dans la lignée organique (la vie des impulsions et l’anatomie agissante).
Je dis « notre » car j’envisage le travail de pédagogie comme un partenariat entre l’acteur, et son ressenti avec l’enseignant (celui qui fait signe) et ses propositions de travail.
Je considère que chaque joueur a en lui une autonomie et une possibilité de découvrir ses propres ressources.
Dans ce sens, nous allons essayer de libérer le potentiel énergétique et vibratoire du joueur, de donner corps à la pensée du clown.
Pour ce faire, nous devons d’une part, faire de la place (se départir d’habitudes et de croyances) pour accueillir et incarner cette puissance de jeu, et d’autre part, nous devons agir sur le mental et ses pollutions, sur les couches supérieures du cerveau et les habitudes qu’a l’intellect de justifier le sensible. Notre grande tâche est de faire vibrer le mental au diapason du présent.
Concrètement, nous essayerons de ralentir les pensées, de mettre à nu les étapes des tropismes (les pensées qui découlent les unes des autres dans la fulgurance).
Notre démarche est phénoménologique : nous voulons être au moment de l’apparition, nous rapprocher de la source et du surgissement.

INFORMATIONS PRATIQUES
/
Pour vous inscrire à cette formation, cliquez ici
Pour tout complément d’information lié aux tarifs et financements possibles, contactez Vanessa Rippe : v.rippe(at)hostellerie-pontempeyrat.com