PROJET ARTISTIQUE

 

PÔLE D’INITIATIVES ET D’ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DEPUIS 1996

LE PROJET ARTISTIQUE

 

SOUTIEN À LA RECHERCHE ARTISTIQUE

L’association Regards et Mouvements soutient la recherche artistique, ancrée dans le Forez, au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis 20 ans.

Labellisée “Atelier de fabrique artistique pluridisciplinaire” par le ministère de la culture, elle permet à des auteur(e)s d’expérimenter, de travailler, de créer parmi les différents espaces que nous proposent nos territoires ruraux, dans un nouveau rapport au temps, à la nature, au patrimoine, à l’espace et aux habitants. L’accueil est une de nos valeurs essentielles.

Hors les murs depuis mars 2016, l’association vous proposera des espaces de jeu très divers en fonction des partenariats que nous aurons créés. Votre terrain de jeu pourra s’étendre de Saint-Étienne (Loire) au Puy-en-Velay (Haute-Loire) en passant par Ambert (Puy-de-Dôme). Ce maillage est pensé en concertation avec d’autres structures qui ne sont pas toutes dédiées au travail de la scène. C’est pourquoi il important que votre désir de création vienne interroger un environnement social et/ou naturel et/ou géographique et/ou politique et/ou historique et s’inscrive dans un espace public ou privé.
Nous nous éloignons du travail de la salle au sens classique du terme.

Pour ce faire, nous accompagnerons votre démarche en fonction des articulations que vous souhaitez interroger sur notre territoire. Nous vous mettrons à disposition logement, restauration, équipement technique, lieu de travail (intérieur et/ou extérieur) approprié à vos besoins. L’équipe que nous sommes peut répondre à certaines de vos questions d’un point de vue artistique, administratif, technique, en communication et mise en relation avec le réseau amateur ou professionnel.

Chaque année, nous sélectionnons 8 projets sur dossier. Un appel à candidatures est lancé au niveau national et les compagnies peuvent y répondre directement sur notre site jusqu’au 31 juillet 2017. Les réponses seront données par mail à partir du 15 septembre. Les périodes d’accueil des projets s’effectuent entre avril et octobre de chaque année.

Les modalités évoluent selon trois axes :

Accueils en résidence In situ : accueil physique d’une équipe sur le territoire environnant Montbrison (42) sur une période d’environ deux semaines avec possibilité de présentation du travail aux habitants du territoire. Ce que nous avons nommé les soirées “Eau à la bouche”.
Modalités : prise en charge logistique accueil, salle de travail, enveloppe de coproduction : budget global de 2000 à 5000 euros selon les projets et les partenariats locaux envisagés.

Accueils en résidence en partenariat avec un autre producteur : accueil physique sur un territoire de Rhône-Alpes-Auvergne en partenariat avec Quelque p’Arts, Centre National des Arts de la Rue en Ardèche ou bien les Ateliers Frappaz, Centre National des Arts de la Rue de Villeurbanne dans le Rhône.
Modalités : prise en charge logistique accueil, salle de travail, enveloppe de coproduction : budget cumulé de 5000 euros

Laboratoires de recherche : accueil d’un ou deux artistes soucieux de partager leur recherche, leur expérience pour tester, interroger, appréhender une matière, une pensée, un univers. Cette recherche est ouverte aux chercheurs de tous horizons, qui souhaitent s’interroger avec l’artiste intervenant, sans objectif de production ou de présentation. Ce cadre est libre, ouvert et contributif sur une période de 6 jours.
Modalités : prise en charge logistique accueil, salle de travail, salaire des intervenants. Les laborantins paient leurs frais de séjour.

 

ACTIONS ARTISTIQUES DE TERRITOIRE(S)

Après avoir donné la possibilité aux habitants du territoire de venir découvrir des étapes de création en cours, puis le travail aboutit lors du festival les Pontempeyresques (9 éditions se sont déroulées sur notre ancien site de l’Hostellerie de pontempeyrat), nous nous avons décidés de fortement développer les actions artistiques de territoire(s).
C’est donc après douze années d’invitations plurielles et régulières que nous reprenons l’une des idées fondatrice du champ des arts du cirque, celle de nous déplacer vers les gens. De nous déplacer sur leurs espaces de vie et d’inventer des rencontres artistiques originales, sur mesure, adaptées aux réalités et aux possibilités d’accueil.
En effet, l’idée est de continuer de croiser l’éducation populaire, les habitants et l’histoire de certains territoires autour de formes artistiques contemporaines qui n’ont pas pour objectif de faire l’unanimité mais bien de susciter la réflexion collective et l’échange.

Nous pensons ces moments comme des rendez-vous conviviaux, permettant de déclencher des débats, de découvrir et d’investir des espaces naturels, parfois publics, parfois non dédiés. Des espaces privés aussi, avec la possibilité pour les habitants de s’investir au sein même des propositions quand l’équipe artistique le propose.

Nous déclinons cet axe selon trois dispositifs :

•    L’ “Eau à la bouche” : présentation de travail en cours d’une compagnie accueillies sur le territoire.
Depuis plus de 10 ans, l’équipe a fait le pari de donner à voir le travail artistique en chantier. Pensée en accord avec les compagnies accueillies en résidence, les rencontres « Eau à la bouche » permettent d’allier découvertes artistiques et culinaires. 
Autrement appelées « sorties de résidence », ces temps offrent la possibilité de se confronter aux interrogations des équipes, de partager les points de vue sur le processus artistique de manière chaleureuse, autour d’un repas concocté grâce aux produits de saison des producteurs de la région.

•    Diffusion : programmation de spectacles dans des lieux publics, dans l’espace public, dans des lieux non dédiés, chez l’habitant, en milieu naturel…
Accueillis lors du festival les pontempeyresques :
Les Putes, Nedjma Benchaïd, Camille BOITEL, Mathilde MONFREUX, Ludor Citrik, Peter Pan Pan, Mazalda, Les 3 points de suspension, Julien PINEAUD, Jules BECKMAN, Fanny SORIANO, Antoine RAIMONDI, La Scabreuse, Kumulus, Garniture, Gasniouse, Remi LUCHEZ, Les Arracheurs de Dents, Cecile LALOY, le Boustrophedon et bien d’autres.

•   Projet de médiation : co-construction de démarches originales et contextualisées favorisant la participation à la vie artistique et culturelle, créant de nouvelles relations aux publics.

 

TRANSMISSION

Depuis 20 ans, Regards et Mouvements s’applique à concevoir des actions de formation autour des écritures contemporaines pour des artistes professionnels.
Ces actions sont un moyen solide d’accompagner l’insertion et le devenir professionnel des acteurs de la scène. Ces formations sont pensées comme des temps réflexion sous forme de recherche-action menées par des encadrants exigeants et généreux.
Elles permettent ainsi, dans une grande liberté et une grande délicatesse, de tester, se tromper, s’interroger, sans enjeux de rendu ou de production sur des périodes variant de une à trois semaines. Chaque action de formation se déroule en partenariat avec un lieu d’accueil sur la période 2016-2018 avec le soutien du Ministère de la culture (DRAC Auvergne-Rhone-Alpes), de l’AFDAS et de l’ADAMI.

Formateurs invités par le passé : Michel Cerda , Nicole Mossoux, François Lazaro, Sylvie Guillermin, Thierry Collet, Eric Blouet, Thierry Bae, le groupe ZUR, Laurence Mayor, Daniel Larrieu, Thierry Collet, Chloé Moglia, 26000 Couverts, Christophe Rhules, Sébastien Barrier, Julien Cassier, Keith Hennessy, Christian Carrignon, Katy Deville, Yves-Noël Genod, Maryse Gauthier, Paola Rizza, Nadège Prugnard, Ludor Citrik, Eugène Durif, Guillaume Bailliart, Camille Boitel, Jeanne Mordoj, Cécile Briand, Jeremy Wade et bien d’autres.