Singe debout Singe debout

CYRIL CASMEZEJADE DUVIQUET


JADE DUVIQUET AND CYRIL CASMEZE


Cyril Casmèze, comedian acrobat from the Circuses and Achaos Pen Company founded in 2002 with Monkey Standing Jade Duviquet, director and actor (among others with Jérôme Savary, Jean-Yves Ruf and Jean-Paul Wenzel).
They combine their experiences of circus and theater to explore the porous boundaries between human and animal research and deepen their body-language. Sometimes put the actor in the body of the animal to talk to humans.
Thus was born their first creation at the Ferme du Buisson « Animality ».
A little later, they go to the theater Amandiers Nanterre in this vein « A great Monkey Academy » after « Report to an Academy » by Franz Kafka.

They also explore their creations, autofiction and territories of intimacy, where the animal does not appear that this time flashes.
This is the case of « What CQPVD or speak means » at the Théâtre des Subsistances Lyon, from the text « Self-portrait » of the artist Edouard author survey.
Or the show « Unplusun » in collaboration with Jean Yves Ruf to Amandiers Nanterre and Vidy Lausanne. And « It is easier to have that heart of the belly » at Theatre West Paris Boulogne.

The company also produces the performance, like that created there is little to Brooklyn « Zoomorphic wild man » (New York Festival « Walls and Bridges »). His shows are toured in France and abroad.
In addition, the Company regularly conducts Monkey standing AFDAS courses approved for an audience of professional artists, and workshops with free amateur public (children, adolescents and adults / in schools, universities, businesses, prisons and psychiatric hospitals) .

http://www.singedebout.com/CYRIL CASMEZEJADE DUVIQUET


JADE DUVIQUET ET CYRIL CASMEZE


Cyril Casmèze, comédien acrobate, issu des Cirques Achaos et Plume, fonde la Compagnie du Singe Debout en 2002 avec Jade Duviquet, metteure en scène et comédienne (entre autres avec Jérôme Savary, Jean-Yves Ruf et Jean-Paul Wenzel).
Ils conjuguent leurs expériences de cirque et de théâtre pour explorer les frontières poreuses entre l’homme et l’animal et approfondir leur recherche corps-langage. Mettre parfois l’acteur dans le corps de l’animal pour nous parler de l’humain.
C’est ainsi que naît leur première création à la Ferme du Buisson : « Animalité ».
Un peu plus tard, ils montent au théâtre des Amandiers de Nanterre dans cette veine « Un grand Singe à l’académie » d’après « Rapport pour une Académie » de Franz Kafka.

Ils explorent aussi dans leurs créations, l’autofiction et les territoires de l’intime, où l’animalité n’apparaît cette fois qu’en fulgurances.
C’est le cas de « CQPVD ou Ce que parler veut dire » au Théâtre des Subsistances de Lyon, à partir du texte « Autoportrait » de l’auteur plasticien Edouard Levé. Ou encore le spectacle « Unplusun » en collaboration avec Jean Yves Ruf aux Amandiers de Nanterre et à Vidy Lausanne.
Et « Il est plus facile d’avoir du ventre que du coeur » au Théâtre de l’Ouest Parisien de Boulogne.

La Cie réalise également des performances, comme celle créée il y a peu à Brooklyn : « Zoomorphic wild man » (Festival New-yorkais  » Walls and Bridges « ). Ses spectacles sont tous partis en tournée en France et à l’étranger.
Par ailleurs, la Compagnie du Singe debout anime régulièrement des stages agréés AFDAS pour un public d’artistes professionnels, et des ateliers libres avec un public amateur (enfants, adolescents et adultes / dans les écoles, universités, entreprises, hôpitaux psychiatriques et prisons).

http://www.singedebout.com/