APPEL À PARTICIPATION

Laboratoire pour 15 participantes professionnelles du spectacle

La compagnie Malaxe – créations en mouvement pour lieux singuliers – propose deux laboratoires consécutifs dédiés à des femmes professionnelles du spectacle en préambule de sa nouvelle création To My Area.

Pour qui

Ces temps s’adressent à 15 femmes à partir de 20 ans :
– Ayant une pratique professionnelle du spectacle au travers de la danse, du mouvement, du cirque, du jeu,
– Ayant une affinité avec le contact improvisation, l’écriture instantanée, le chant et la performance,
– Étant curieuse de plonger au sein d’une aventure de femme,
– Ayant une appétence à se déplacer, se transformer, se révéler, se surprendre.

PAR qui

Par Emeline Guillaud, danseuse, chorégraphe, pédagogue, et plasticienne de 36 ans.
Diplômée des Beaux-Arts, elle oriente son travail en direction des arts de la rue en 2007. À Marseille, elle insuffle les Facteurs d’amour (messagerie sentimentale théâtralisée). Machiniste et régisseuse, elle connaît également l’arrière du décor. Elle fait parti de la troisième promotion de la FAIAR (Formation Avancée et Itinérante des Arts de la Rue) en 2009 au cours de laquelle elle écrit sa première proposition en espace public, Limite de discrétion (Chorégraphie pour une équipe de rugbymen et une danseuse volante). Depuis 2011, metteuse en espace et en corps, elle porte les créations de la compagnie Malaxe et s’attèle à en sculpter son vocabulaire. Simultanément, Emeline se nourrit de la danse, du contact improvisation et de la pratique du Life Art Process fondée par Anna Halprin et Daria Halprin qui s’appuie sur le mouvement dansé, en intégrant les arts visuels, les techniques performatives et la psychologie.
Parallèlement, elle collabore et entretient d’étroites relations artistiques avec Olivier Grossetête ainsi qu’avec les compagnies Détournement d’elles, Chamboul’tout, Post-scriptum, avec le collectif La Folie Kilomètre, le Groupe Zur et l’IPI.

QUOi

Inscrits dans un groupe féminin, ces temps seront des espaces d’expérimentations utilisant les outils de la danse, de l’improvisation, du contact improvisation, du Life Art Process, des rituels, du dessin, de l’écriture, et de la voix.
Ils interrogeront la vaste thématique du féminin et des traversés de celle-ci par chacune dans sa vie, son histoire, son corps. Nous visiterons aussi les questions de normes, de tabous (mort, sexualité, désirs, genres, croyances), de la magie, de l’invisible, de la spontanéité, du soin, de la sororité, de l’inter-connectivité, de la psychomagie.

Pourquoi

Ces laboratoires sont intimement liés à la création 2021 To My Area, (déambulation thaumaturge), elle même est en résonnance direct avec mon parcours personnel.

Synopsis :
Un groupe de femme, une procession, une prière, un chant. Elles sont femmes, elles cheminent. Creusant dans leurs racines, plongeant dans l’inconnu, pour sculpter leurs vies de femmes pour réclamer et incarner leurs places de fille, de mère, de soeur, d’amante, de compagne, de muse. Ce sont des guerrières, des magiciennes, des déesses, des créatures sanguines, fécondes, puissantes, obscures, solaires, sensuelles, sauvages. Reliées à leurs puissances, elles ont le pouvoir de vie et de mort. Elles se sont fabriquées des capes, épluchures d’utopie, de grâce, et d’imperfection. Écorces-refuge de leurs temples et de leurs mythologies. Elles rendent hommage et vous invite à réaliser un espace de voeux, un endroit sacré.

Ces deux premiers laboratoires seront une première étape pour pétrir et donner corps à ce projet. Ils sont ainsi imaginé comme des espaces-temps pour expérimenter, chercher, guider, partager, rencontrer, sentir et créer un groupe. Les participantes, seront invités à être des exploratrices, des soutiens, des partenaires, vers une recherche de nos natures profondes via un regard intérieur éclairé par les présences complices d’autres femmes, des sœurs.

Il est important que chacune soit en capacité de visiter les profondeurs de son histoire et de sa mythologie personnelle en embrassant son entièreté dans son corps émotionnel, mental et physique. Nous cultiverons un travail dans la bienveillance, l’empathie, le soin, en veillant à être dans l’accueil et l’ouverture dans la mesure de nos possibles.

comment

Ces labos auront lieu au printemps 2020. Ils sont imaginés interdépendants.  Ils seront encadrés par Émeline Guillaud.
Le premier aura lieu du 21 au 27 mars à Saint-Etienne accompagné par Superstrat (Parcours d’expériences artistiques) et l’autre du 18 au 23 mai au Mutte cultural, El convent de Pontós, Cataluna, Espagne (17773).
Nous travaillerons en studio et en espaces naturels si les conditions le permettent. Ils dureront chacun une semaine.

Dates du labo 1 : du 21 au 27 mars de 10h à 18h (être disponible sur toute la période)
Lieu : à l’Usine – Saint-Etienne (42)

Dates du labo 12 : du 18 au 23 mai (être disponible sur toute la période)
Lieu :
Mutte cultural, El convent de Pontós, Cataluna, Espagne

Participation gratuite – seule une adhésion à l’association Regards et Mouvements/ Superstrat vous sera demandée

Merci d’adresser une lettre reflétant votre intérêt accompagné de ce qui vous semble important de partager.
N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions :
contact@superstrat.fr
Date limite de candidature le 8 février 2020.

 

 

Transport, hébergement et repas à votre charge.

 

Pin It on Pinterest

Partagez l'info !