INSCRIRE SON CORPS EN MOUVEMENT DANS L’ESPACE PUBLIC
Laure Terrier · Cie Jeanne Simone

Du lundi 22 au samedi 27 avril 2024
L’Usine · Saint-Etienne

6 jours pour aller à la rencontre de ses matières et systèmes corporels pour accorder et faire résonner ses espaces internes à l’environnement externe et aux contextes. 

Laure Terrier propose à des artistes de tous horizons de venir explorer par le corps, de réfléchir, redéfinir, approfondir ce que l’espace public peut apporter à leur propre pratique artistique. Notre question évoluera entre ce qui nous meut et ce qui naît du contexte, pour que ce qui s’y déploie soit véritablement dédié aux espaces et aux lieux, et rentre en relation, tout autant avec le regard d’un public qu’avec celui de l’usager.

 Chaque journée commence par un travail corporel en salle, fortement influencé par le Body Mind Centering dans ce qu’il permet de mises en relations à soi, à l’environnement, au monde. 

 « Nous prendrons le temps de trouver certains appuis fondamentaux du corps, pour nous aventurer au dehors et l’appréhender sensitivement. Nous interrogerons la composition, spécifiquement les notions d’espace, de lieux et de temps, pour nous affûter aux spécificités de l’espace public.

Nous jouerons, nous observerons, nous écouterons.

Nous recommencerons ailleurs, rencontrerons des humeurs urbaines, des temporalités, des places et des gens, nous nous mettrons au service et signerons notre présence ici maintenant. »

Objectifs pédagogiques :

  • Considérer l’espace public comme partenaire de jeu.
  • Questionner et renouveler nos modes de présence et d’écritures, en lien avec cet espace spécifique.
  • Aborder l’espace public à partir de son corps et de ses perceptions.
  • Se questionner sur notre propos spécifique, en lien avec chaque lieu, ses usages et ses usagers. Ce qui fait sens, ce qui s’immisce, ce qui fait événement dans ces lieux du vivre-ensemble.

 

 

 

 

 

 

© Florian Houdelot

INTERVENANTE · Laure Terrier 

Chorégraphe et danseuse, Laure Terrier n’en finit pas de malaxer les relations du corps à l’espace public au travers des créations portées par JEANNE SIMONE. L’usage des lieux comme fil conducteur, elle invente patiemment un rapport au spectacle, à la danse, qui témoignerait des rapports singuliers qui lient l’humain à l’environnement qui l’entoure et le façonne, pour lui offrir d’autres possibles.

Elle collabore régulièrement avec d’autres compagnies, en tant que soutien à l’écriture corporelle, telles que la Cie de Sirventes, Le Petit Théâtre de pain, La grosse situation, Cie Action d’espace – François Rascalou, Uz et coutumes… Elle s’est beaucoup nourrie des approches de Julyen Hamilton, Patricia Kuypers, G. Hoffman Soto, Lulla Chourlin tout en vadrouillant en tant qu’interprète au côté des chorégraphes Nathalie Pernette, Laure Bonicel, Odile Duboc. Elle s’investit aussi avec plaisir dans les projets d’Opéra Pagaï, de l’Ensemble Un.

© Marie Monteiro

Lun 12 > sam 27 avril 2024
L’Usine · Saint-Etienne (42)

Date limite de candidature : 12 mars 2024

→ Participant·e·s :

Danseurs·es, comédiens·nes, circassiens·nes, ou tout artiste curieux·ses de sentir et d’engager son corps dans une pratique sensible de l’Espace public.

→ Coût pédagogique :
Devis sur demande en cas d’une prise en charge dans la cadre de la formation professionnelle
600€ en financement propre
Les transports, l’hébergement et les repas sont à la charge du stagiaire

→ Informations, accompagnement recherche financement et
référent handicap
 
Contactez nous : marie-irma@superstrat.fr