Je tu il

Les Fugaces

Accueil en résidence du 20 au 25 février 2023
Le Magasin · Saint-Étienne (42)
Création 2024

Je tu il prend sa source dans un témoignage. Celui de Margot, dont le corps a été comme morcelé. Margot s’interroge sur un choix qu’elle doit faire. Des bouts d’elle et de souvenirs pour reconstruire une histoire intime, politique et sociale à la fois. Celle de l’inceste. Un récit mis dans l’agora publique, pour être entendu de toutes et tous. Pour dire, prévenir, concerner, éduquer. Chercher ensemble comment chasser l’ombre du silence et de la violence.

La compagnie souhaite rencontrer des professionnel·le·s, acteurs et actrices ayant affaire au sujet de l’inceste dans le cadre de leur travail de différentes manières (secteur médico-social et autres), afin de les associer à leurs réflexions et à la construction de protocoles qui accompagneront la réception du spectacle par les publics.

La question de la médiation est primordiale : pour travailler sur la recevabilité du propos, la compagnie réfléchit à la manière avec laquelle elle amène ce sujet. Elle se questionne sur comment présenter et communiquer sur le spectacle, comment recueillir la parole du public si l’un des objectif est justement de libérer la parole, quels dispositifs mettre en place, comment intégrer des intervenant·e·s sociaux·ales pendant et à l’issue de la représentation ?

→ Présentation du projet par la compagnie :
Vendredi 3 février 12h30-13h30 (en présentiel au 6 Avenue Augustin Dupré ou en visio)

→ Lecture du texte du spectacle et discussion :
Jeudi 23 février au soir au Magasin, 20 rue Honoré de Balzac, St-Étienne
Contactez-nous pour en savoir plus :
helene@superstrat.fr · 04 27 64 23 8

LA COMPAGNIE 

Les Fugaces / Cécile Le Meignen & Laura Dahan
Site internet : fugaces.com

La Compagnie Les Fugaces est aujourd’hui co-dirigée par Laura Dahan et Cécile Le Meignen. Cette compagnie est fondée sur une nécessité : partager des mots d’auteur.ice.s dans l’espace public.

La trajectoire de création de la compagnie s’articule autour de l’invention d’une langue moderne, théâtrale et immédiate. Une langue poétique et directe, dont la précision et la construction dramaturgique permet à chacun de s’en emparer, d’être touché. L’invention d’un théâtre textuel exigeant et résolument populaire.

Dans leurs créations, leur démarche est plus philosophique que politique. Elles ne cherchent pas à moraliser ou donner la bonne conduite, mais toujours à garder le spectateur actif par une action corporelle. Ayant agi, sa pensée est en marche, et il repart avec ses questions, ses pensées. L’idée est de pouvoir mettre chacun en posture de réflexion par rapport à lui-même.

Au coeur du travail de la compagnie Les Fugaces, il y a le besoin de mettre chaque individu en mouvement, créer pour un public qui ne sait pas qu’il est public. Chercher sans relâche l’équilibre entre l’accessibilité d’une théâtralité, d’une textualité pour tout.e.s et une exigence esthétique, littéraire, artistique.

La compagnie Les Fugaces est conventionnée via le dispositif Permanence Artistique et Culturelle -Équipe artistique de la Région Ile- de-France depuis 2017.

© Marion Fayolle

En partenariat avec Le Magasin et La Laverie

Distribution

Regard intérieur : Margot
Écriture et mise en scène : Cécile Le Meignen
Dramaturge : Émilie Prévosteau
Interprétation : Léa Dahan – comédienne, Laure Wernly – danseuse
Composition musicale : Corentin Colluste – compositeur, Marc Prépus – arrangeur

Mentions de production

Coproductions : Projet soutenu par le Réseau Risotto – réseau pour l’esssor des arts de la rue et de l’espace public en Ile-de-France, le Service Culture de la Ville de Cergy, La Lisière, Lacaze aux Sottises, Superstrat, La Laverie, L’Abattoir (à confirmer), Centre Culturel de Vaugines (à confirmer).

Subventions – bourses : DRAC Ile-de-France – conventionnement 2022-2023, Résidence d’auteurs – Ecrire pour la rue (DGCA et SACD)