CABANE
CIE. OLA 


SUR LES ONDES 
En direct sur radiodio.org ou 89.5 FM 

> Mercredi 17 juillet · 12h
Présentation de la cie Ola et du projet Cabane
> Mercredi 25 septembre · 12h
Restitution de l’atelier mené à la Maison d’arrêt de La Talaudière

Accueil en milieu carcéral · Du 15 au 19 juillet et le 11 septembre Maison d’arrêt · La Talaudière (42) 

CABANE
CIE. OLA

SUR LES ONDES
> Mercredi 17 juillet · 12h
Présentation de la cie Ola et du projet Cabane
> Mercredi 25 septembre · 12h
Diffusion de l’atelier mené à la Maison d’arrêt de La Talaudière
À écouter en direct sur radiodio.org ou 89.5 FM


Accueil en milieu carcéral
Du 15 au 19 juillet et le 11 septembre
Maison d’arrêt · La Talaudière (42)

© Anne-Cécile Paredes

En mars 2022, la compagnie OLA est entrée pour la première fois dans la maison d’arrêt de Gradignan en proposant un protocole de recherche et d’expérimentation qui se nomme Lettre à. Une immersion dans le réel, qui travaille le dedans et le dehors, qui amorce un espace de circulation de mots et d’images de l’intérieur vers l’extérieur et réciproquement.

Depuis, la Compagnie poursuit son protocole dans d’autres milieux carcéraux et à l’ENAP (l’Ecole Nationale d’Administration Pénitentiaire).  

 À partir de ces expériences, un désir de spectacle est très rapidement né dans l’esprit de l’équipe artistique. Elle souhaite faire entrer le spectateur dans une maison d’arrêt au travers du récit porté au plateau, s’adresser à tous et pouvoir faire entrer chacun dans ce monde complexe et invisible. Si la prison se montre de manière cinématographique et souvent médiatisée, en général le système carcéral se cache. La prison nourrit les fantasmes, les idées reçues quelque soit son bord politique, on ne sait pas grand chose, on se veut pas savoir. Pourtant, lorsqu’on y réfléchit, la prison n’est jamais très loin, car si le nombre de détenu.e.s en Europe baisse, celui de la France augmente. CABANE tente d’aller au-delà de ces aprioris pour donner à voir et à entendre des personnes, des détenu.e.s et des surveillants pour, nous l’espérons, donner une voix à celle que l’on appelle «la petite muette».

 En juillet 2024, la Cie poursuit son protocole d’expérimentation et de recherche à Maison d’arrêt de La Talaudière. Lors des ateliers, elle propose à un groupe de détenu-e-s de les accompagner à écrire des lettres, de les enregistrer puis de les diffuser à la radio au travers d’une collaboration avec Radiodio. En retour, chacun-e peut commander à Anne-Cécile Paredes une photographie. Cette photographie est tirée sur du papier baryté, signée et offerte dans un second temps.

Quelles sont les lettres qu’ils aimeraient écrire ? A qui ? Comment trouver les bons mots, les jolis mots ou même les autres mots qui accompagnent l’adresse, le message, l’intention. Quelles paroles, quels souvenirs, quels liens deviennent nécessaires lorsqu’il s’agit de survivre à l’isolement ?

 Cabane est un spectacle visuel et musical, une polyphonie qui fait exister ensemble des voix récoltées de détenus et de surveillants. Cabane parle de détention, mais aussi d’amour, du lien indispensable à l’autre et de toutes celles et ceux qui parfois se sentent enfermé.e.s dans une case ou dans un apriori.

Quatre musicien.nes au plateau et une femme qui raconte. Un récit d’une série de portraits en musique, une installation plastique comme la trace d’une aventure unique.

 Si la privation de liberté est l’angle d’approche du contexte singulier de ce projet de spectacle, la question de la nécessité d’un lien à l’autre, tant d’un point de vue formel que symbolique, est au cœur de nos interrogations. La complexité des rapports, des situations, des récits, des places des uns et des autres, s’est très vite invitée dans nos marches d’approche, de rencontres.

En mars 2022, la compagnie OLA est entrée pour la première fois dans la maison d’arrêt de Gradignan en proposant un protocole de recherche et d’expérimentation qui se nomme Lettre à. Une immersion dans le réel, qui travaille le dedans et le dehors, qui amorce un espace de circulation de mots et d’images de l’intérieur vers l’extérieur et réciproquement.

Depuis, la Compagnie poursuit son protocole dans d’autres milieux carcéraux et à l’ENAP (l’Ecole Nationale d’Administration Pénitentiaire).  

 À partir de ces expériences, un désir de spectacle est très rapidement né dans l’esprit de l’équipe artistique. Elle souhaite faire entrer le spectateur dans une maison d’arrêt au travers du récit porté au plateau, s’adresser à tous et pouvoir faire entrer chacun dans ce monde complexe et invisible. 

 En juillet 2024, la Cie poursuit son protocole d’expérimentation et de recherche à Maison d’arrêt de La Talaudière. Lors des ateliers, elle propose à un groupe de détenu-e-s de les accompagner à écrire des lettres, de les enregistrer puis de les diffuser à la radio au travers d’une collaboration avec Radiodio. En retour, chacun-e peut commander à Anne-Cécile Paredes une photographie. Cette photographie est tirée sur du papier baryté, signée et offerte dans un second temps.

 Cabane est un spectacle visuel et musical, une polyphonie qui fait exister ensemble des voix récoltées de détenus et de surveillants. Cabane parle de détention, mais aussi d’amour, du lien indispensable à l’autre et de toutes celles et ceux qui parfois se sentent enfermé.e.s dans une case ou dans un apriori.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Anne-Cécile Paredes

LA COMPAGNIE OLA

Site internet de la Cie

OLA est une compagnie qui rassemble des artistes dans le champ des arts visuels et de la scène autour du récit. Photographe, metteur en scène, cuisiniers, comédiens, chorégraphe, vidéastes, musiciens, danseurs, constructeurs, architectes et plasticiens, nous réalisons des projets artistiques pour et avec les individus.

© Anne-Cécile Paredes

Du 15 au 19 juillet et 11 septembre
CABANE · Cie OLA
Protocole de recherche et d’expérimentation
Maison d’arrêt · La Talaudière (42)

SUR LES ONDES 
> Mercredi 17 juillet · 12h
Présentation de la cie Ola et du projet Cabane
> Mercredi 25 septembre · 12h
Diffusion de l’atelier mené à la Maison d’arrêt de La Talaudière

En direct sur 89.5FM ou sur radiodio.org

En partenariat avec la Maison d’arrêt de La Talaudière et Radiodio

Distribution

Spectacle :

Ecriture : Anne-Cécile Paredes
Mise en scène : Compagnie OLA
Interprétation : Anne-Cécile Paredes
Musiciens : Cédric Froin, Tony Gerano, Rachel Langlais, Johann Mazé.
Regard extérieur : Raphaëlle Bouvier
Régie générale : David Bourthourault
Scénographie et lumière : en cours de distribution

 Film :

Réalisation : Anne-Cécile Paredes
Image et montage : Camille Téqui
Son : en cours de distribution
Danseuse : Jane Fournier
Costume : Sophie Fougy

Mentions de production

Production : Compagnie OLA

Administration : Caroline Granier

Chargée de production : Elsa Bourgain