SAXIFRAGA
CIE. ROUGE ELEA 


SAVE THE DATE

Samedi 4 mai 2024 

Saint-Etienne-le-Molard (42)
Lieu précis et horaire à venir

Accueil en résidence · Du 25 avril au 5 mai 2024

SAXIFRAGA se construit comme un laboratoire vivant, partagé avec des habitants et des scientifiques, autant d’expériences à hauteur d’herbes folles qui nous amènera à la création d’une performance- expérience audio et dansée. Les saxifrages sont des plantes qui ont la particularité de pousser dans les roches les plus dures et compactes, là où on ne les attend pas.

Nous créons le concept de Saxifraga que nous attribuons à tout acte artistique, poétique ou présence inattendue. Les SAXIFRAGA sont, pour nous, ces personnes, organismes, actes qui sont là où on ne les attends pas.

Nous posons des questions aussi naïves qu’essentielles : quelles stratégies pour exister, bifurquer, tenter l’invisibilité, exister là où on ne nous attend pas ?

Saxifrages, ces plantes sans racine certes mais qui s’implantent malgré tout avec obstination là où tout semble hostile et réfractaire à leur souplesse et à leur fragilité. Les saxifrages fleurissent là où le vent les a poussées, là où elles ont pu placer et fixer leur attache et qui est leur point de dpart. Dans la fissure de la roche ou de la dalle qui donne appui à leur poussée, les saxifrages ont l’humilité des herbes et la puissance des arbres. De la même façon les gestes de la pensée et ceux de l’art imposent leur poussée vivante, tenace et fragile. Ils s’installent et se déploient entre les blocs pour y produire de l’espace et pour créer du lien. Ils sont en mesure de fendre et de briser l’ordre minéral de la nécessité. (Marie-José Mondzain)

D’avril 2023 à mai 2024, pour amorcer cette prochaine création prévue en 2025, nous déployons un projet d’immersion et d’enquête. Nous tentons à travers une approche scientifique et poétique une compréhension des comportements et des habitats des saxifrages et espèces résistantes. Cette longue immersion/conversation avec le milieu naturel, accompagnés de spécialistes de la biodiversité et les habitants qui vivent dans ces lieux, nous permet d’ouvrir une réflexion métaphysique sur le sauvage et les marges. Cette recherche nous amène à dériver, à nous questionner sur les millions d’années qui nous séparent de l’apparition des premières plantes sur terre et face à cette immensité de temps, nous nous questionnons sur l’insignifiance de notre existence et donc notre place sur la planète. L’enquête, nous conduit aussi à la rencontre de bifurqueurs et bifurqueuses, ces personnes qui choisissent de quitter l’ancien monde pour bâtir une alternative.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Arnaud Rodamel

L’AUTRICE · Corine Cella

Circassienne, dramaturge pour le cirque, Corine Cella développe des projets au sein de Rouge Elea. Formée à la dramaturgie circassienne, au cirque aérien et à la danse à Marseille, Rosny-sous-Bois, Chalons-en-Champagne et Bruxelles. La forme de ses écritures l’a amenée à se former en parallèle aux écritures documentaires auprès de l’ethnologue Marc Aubaret et du collectif du GdRa.

Son intérêt s’oriente vers des formes variées, à la croisée de différentes expressions artistiques dans le but d’observer ou d’interroger nos manières d’être au monde. Elle crée ainsi : Calao (2003), À la poursuite du vent (2008), Biutz (2012), Ronde (2014). Zuek (Mugalariak-Donostie San Sebastian 2016 Capitale de la culture), Ceci est la couleur de mes rêves (2017), Conversation avec un arbre (2019), On est là tout va bien (2021). Parallèlement, elle a collaboré avec la compagnie Lunatic, le Transe Express, Archaos, La Petite Compagnie, Quoi de Neuf Docteur, la chorégraphe Nacera Belaza. En tant que dramaturge elle accompagne les compagnies Teia, Branca, Metrokoadroka, Art&Co – Arthur Ribo.
Elle fonde et co-dirige le projet artistique du Tiers-Lieu Borderline Fabrika à Hendaye.

Compagnie Rouge Elea
>
Site internet

© Arnaud Rodamel

SAMEDI 10 FÉVRIER
Horaire à venir
Lieu à venir
St-Etienne-le-Molard (42)

Réservation  à venir
À partir de 8 ans · Durée : 1h

En partenariat avec Loire Forez Agglomération dans le cadre de la convention d’éducation aux arts et à la culture, la commune de St-Etienne-le-Molard, le Château de la Bâtie d’Urfé

Distribution

Dramaturgie : Espe Lopez
Autrice : Corine Cella
Artistes chorégraphiques, circaciennes et dramatique : Distribution en cours
Sons, musique et voix : Ander Fernandez Jauregui
Regard chorégraphique : Eneko Gil

Mentions de production

Production : Compagnie Rouge Elea

Coproducteurs  : Superstrat (42), Agglomération Loire Forez, La Lisière, Nekatoena, Communauté d’Agglomération Pays Basque (64), Réseau Risotto, CNAREP Sur le pont, PNR Landes et Gascogne.  

Partenaires : La compagnie est soutenue par : la Ville d’Hendaye, la Communauté d’Agglomération Pays Basque, le départemental des Pyrénées-Atlantiques, la Région Nouvelle-Aquitaine, la DRAC Nouvelle- Aquitaine, l’Institut Culturel Basque – ICB-EKE, la Ville d’Errenteria, El Gobierno Vasco.

L’ensemble de ses pièces ont été co-produites par une vingtaine de théâtres, festivals ou structures culturelles, scènes conventionnées, CNAREP.