L’ALGÉRAMA
SIMON ZERBIB
Cie. Equilibre Instable

Exposition augmentée / Expérience poético-sensorielle
Saint-Etienne (42)

Accueil en résidence
· Du 20 au 27 mars 2024

France. Algérie. Notre Histoire est commune.
Ce commun se traduit dans la multiplicité des récits et des parcours de vie. En 2022, comment former une société sans connaître les trajectoires des différentes communautés qui la constituent ? Quel est le commun dans ces différentes communautés arrivées d’Algérie dans les années 60, en France ?
Pour parvenir à vivre conscient.e.s de cette diversité et accepter l’intégralité des êtres humains que nous côtoyons, nous nous devons de questionner cette Histoire pour l’appréhender et tenter de la comprendre.
L’Algérama propose à ses visit(h)eur.euses de percevoir, écouter, appréhender, ressentir une Histoire ; l’Histoire entremêlée de la France et de l’Algérie à travers le parcours de vie des descendant.e.s de l’Algérie, en France.
L’Algérama constitue l’interprétation d’un artiste de cette relation. Il livre une partie de son histoire familiale et amène le public à traverser ses émotions sur ce sujet.
L’Algérama propose un contrepoint à l’Histoire construite par le récit dominant français. Considérée comme base de construction du modèle sociétal cette Histoire est enseignée, inculquée, sans recul et sans controverses par l’éducation nationale. Les élèves apprennent, ingèrent cette Histoire comme socle culturel commun.
Digestion ardue.
L’armistice de la grande guerre, celui de la seconde guerre mondiale mais pas pour la guerre d’Algérie, pas pour la guerre d’Indochine.
Ces guerres n’existent pas.
Ce n’est qu’en 1999 que les « événements d’Algérie » sont considérés comme « guerre » par l’état français. Pas de commémorations. Seulement des excuses, en 2021, 22 ans plus tard.

© Simon Zerbib

Simon Zerbib

Simon Zerbib pratique la scénographie d’équipements depuis 2010 ; concevoir l’architecture et les équipements scéniques des bâtiments culturels tels que les opéras, théâtres, salles de musique actuelle, auditoriums, médiathèques… Il fonde son agence « Les Structographes » en 2016 pour élargir le champ de ses recherches. Il travaille les volumes et les espaces. Son objectif principal : rendre l’expérience du public la plus intense et surprenante possible.
Dès lors, il collabore avec plusieurs architectes, artistes, compagnies. Il développe ses axes de recherches autour de la relation artiste/public notamment lors des collaborations avec le Collectif ES, Guillaume Marmin et KompleX KapharnaüM. Aviver les sens, susciter les émotions fortes.
En tant que directeur artistique de la compagnie Equilibre Instable il poursuit cette recherche. Il propose des expériences et des situations à vivre là où on personne ne les attend.

© Simon Zerbib

Equipe de création

Direction artistique : Simon Zerbib
Recherche et guide historique : Paul Max Morin
Création sonore : Mathieu Monnot
Intervention lumineuse : Guillaume Marmin
Equipe de création en cours de constitution : graphiste, photographe, éclairagiste, artisan du numérique

Mentions de production

Production : Equilibre Instable

Co-production  : Superstrat

Recherche de partenaires en cours